peur de l'échec

Pourquoi le syndrome de l’objet brillant cache en réalité une peur de l’échec ?

Qu’est-ce que le syndrome de l’objet brillant ?

Le syndrome de l’objet brillant c’est la tendance à être sans arrêt attiré par la nouveauté (mode, technologique, ...). Alors si dans la vie de tous les jours, vous risquez probablement d’y laisser «seulement» vos économies, en entrepreneuriat, vous risquez également d’y laisser votre temps, votre énergie et de ne jamais réaliser vos projets.

 

Comment savoir si vous avez le syndrome de l’objet brillant en 5 questions ?

  • Vous enchaînez les formations, téléchargez tous les contenus gratuits que vous trouvez ?
  • Vous commencez déjà à travailler sur votre prochain projet avant même d’avoir fini le précédent ?
  • Vous retravaillez sans arrêt votre identité visuelle/site internet, offres, vous n’en êtes jamais réellement satisfait et pensez que la réussite de votre business en dépend ?
  • Vous avez une longue liste idées pour faire décoller votre business, mais aucun n’est jamais réellement concrétisé ?
  • Vous abandonnez souvent votre stratégie actuelle au profit d’une nouvelle ?

 

Si vous avez répondu oui à la plupart de ces questions (ou à toutes), vous avez sûrement le syndrome de l’objet brillant. Je vous rassure, ce syndrome concerne tous les entrepreneurs. Je vous explique pourquoi et comment le contrer.

 

Pourquoi il cache une peur de l’échec ?
 peur de l'échec, syndrome de l'objet brillant


Bien sûr, on peut toujours tout améliorer : un site internet, une offre, ... Mais ici il ne s’agit pas d’amélioration ou d’optimisation, mais plutôt d’une forme de procrastination, vous repoussez sans arrêt le moment de vous lancer en focalisant votre esprit et votre énergie sur la nouveauté. 

Et c’est parce qu’au fond, vous avez peur d’échouer.

Vous lancer dans une nouvelle formation, revoir sans arrêt vos offres, ... Ça vous donne un sentiment de sécurité, l’impression d'être dans la maîtrise, d’être actif, alors qu’en réalité ça n’a un seul but : vous empêcher de passer à l’action.

 

En allant jamais au bout de vos projets, vous ne laissez pas de place à l’échec. Sauf que vous ne laissez pas non plus de place à la réussite. 

 

Vous perdez un temps fou. Temps que vous auriez pu mettre à profit pour aller chercher de nouveaux clients par exemple. 

 

J’ai moi-même été dans ce cas, à repousser le moment de démarcher des clients en me persuadant que je devais refaire tout mon site internet avant. Ou que je devais lancer un compte Instagram avec mes réalisations parce que « c’est sur, avec un compte Insta, je vais attirer de nouveaux clients ». Quand j’ai pris conscience qu’en réalité, je me donnais des excuses pour ne pas démarcher, j’ai arrêté. Et 3 ans après je n’ai toujours pas de compte Instagram pour mon activité de directrice artistique et je viens seulement de mettre mon site en ligne. Et à aucun moment ça ne m’a empêché d’avoir de nouveaux clients.

Voici quelques astuces, qui m’ont aidé, et je l’espère, vous aideront aussi, pour vous débarrasser du syndrome de l’objet brillant.

 

Astuces pour y remédier

syndrome de l'objet brillant


Se rappeler de son Why :
vous rappeler pourquoi vous avez lancé votre activité pourquoi vous avez commencé, vous aidera à vous concentrer sur vos vrais objectifs.

Se demander si votre client idéal approuverait : ça peut paraître bête, mais parfois se lancer dans une nouvelle stratégie « tendance » ou qui fonctionne pour les autres, ne va pas fonctionner pour nous. Pourquoi ? Parce que notre client idéal n’est pas forcément celui des autres et ne sera pas réceptif à ces stratégies. Les gens vous suivent et achètent vos offres/produits pour leur qualité, certes, mais également pour vous, pour les valeurs que vous véhiculez.

Avoir des objectifs limpides : maintenant que vous vous rappelez pourquoi vous vous êtes lancé, il est temps de se fixer des objectifs clairs et précis. Vous pouvez vous aider d’un vision board si besoin. Il existe plusieurs méthodes pour apprendre à définir un objectif (la méthode SMART par exemple, qui n’est pas une méthode absolue, mais qui reste néanmoins efficace).

Avoir un plan d’action clair : découpez vos objectifs en mois, semaines, jours. Pour cela je ne saurai que vous conseiller le planner Fous, qui contient la méthode que j’ai utilisé pour créer la marque Covene et qui me permet de rester focus sur mes objectifs (il porte bien son nom), sans partir dans tous les sens. En ayant tous les jours un plan d’action clair de ce que j’ai à faire, j’arrive à concrétiser tous mes projets pour la marque.

Tester : le meilleur moyen d’en finir avec ce syndrome, c’est de tester vos offres ou vos produits. Lancez-vous, voyez si ça marche, voyez les réactions des gens, écoutez leurs retours. Ça vous permettra de les améliorer. Et puis psychologiquement, «tester» ça fait moins peur, ça donne moins l’impression de se jeter dans le vide.

Dédramatiser l’échec : tous les entrepreneurs sont confrontés à la peur de l’échec. Mais rappelez-vous que l’échec fait l’expérience. Je ne vous dis pas d’échouer volontairement, mais l’échec n’est pas synonyme de fin du monde, ce n’est pas toujours quelque chose d’ultra négatif. Et rappelez-vous aussi que personne ne réussit jamais du premier coup.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.